LABEX DCBIOL

Le Labex DCBIOL réunit huit équipes de l’Institut Curie à Paris et trois du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy. Il porte sur l’étude de la biologie des cellules dendritiques. Ces dernières, patrouilleuses de l’organisme, permettent à notre système immunitaire de réagir aux agents pathogènes, cellules infectées ou cellules cancéreuses. Leur découverte en 1973 a valu à Ralf Steinmann le prix Nobel de physiologie et de médecine. Sebastian Amigorena et Bernard Malissen, les deux coordinateurs du Labex DCBIOL ont initié ce programme, persuadés qu’en comprenant mieux la biologie de ces cellules, il deviendrait possible d’utiliser leurs capacités afin de développer des traitements contre le cancer.

Après de nombreux échanges, pendant plusieurs mois et une première réunion d’organisation et de planification en février 2013, les travaux du Labex ont officiellement commencé à l’automne 2013 par le Kick-off meeting des 15-16 Octobre, 100 participants étaient présents pour deux jours de travail intensif à l’institut Curie. Dès le 20 novembre 2013, a été organisé le premier cours sur la biologie des cellules dendritiques, mis en place par les membres du Labex afin de diffuser largement les connaissances les plus récentes sur ces cellules à fort potentiel thérapeutique. Deux jours et demi de cours ont été mis à profit pour tirer le meilleur des plateformes d’équipements disponibles à Paris comme à Marseille. Les biologistes ont déjà commencé à développer les modèles animaux nécessaires à leurs travaux. Les bio-informaticiens travaillent de leur côté, à la mise en place des bases de données nécessaires au recueil et à l’analyse de toutes les informations et découvertes qui seront faites au cours de ces prochaines années.

Le premier fruit de cette recherche à aboutit le 10 février 2014 au dépôt par Ana-Maria Lennon-Duménil d’une demande européenne de brevet