Immunité innée chez l’homme

Nicolas Manel

Nicolas Manel Chef d'équipe, DR2 INSERM

ONE POSTDOC POSITION OPEN
Download PDF for more information and application instructions

Team MANEL
SI_h246cover by Renaud Chabrier

Access the recommendation on F1000Prime Cerboni et al. Intrinsic antiproliferative activity of the innate sensor STING in T lymphocytes. 2017. J Exp Med.

Access the recommendation on F1000Prime Silvin et al. Constitutive resistance to viral infection in human CD141+ dendritic cells. 2017. Science Immunology.

Equipe Immunité Innée chez l’Homme

Figure 1: Capture of HIV-1 viral particles (green) by two human dendritic cells.
Figure 1: Capture d’une particules virales du VIH-1 (vert) par deux cellules dendritiques humaines.

Notre laboratoire cherche à comprendre les principes de l’immunité innée chez l’homme et de ses interactions avec l’immunité adaptative. Les réponses immunitaires innées sont considérées comme la première ligne de défense contre les pathogènes et également le cancer. Au sein du système immunitaire, les cellules dendritiques jouent un rôle clé dans le contrôle de ces réponses et constituent une composante prometteuse en thérapie. En effet, ces cellules couplent les réponses innées et adaptatives: elles ont la capacité de détecter les tissus lésés, les fragments cellulaires et les pathogènes et elles associent cette détection avec l’activation des lymphocytes T d’adaptation.

 

Notre laboratoire étudie le VIH, un agent pathogène humain important qui provoque le SIDA, comme modèle pour comprendre la régulation de l’immunité innée dans les cellules dendritiques humaines. En temps normal, les cellules dendritiques humaines ne détectent pas le VIH-1. Cette absence de détection est liée à la faible efficacité de réplication du VIH-1 dans ces cellules dendritiques. En effet, de manière contre-intuitive, l’augmentation artificielle de l’infection à VIH-1 dans les cellules dendritiques conduit à une réponse immunitaire innée contre le virus. Le système immunitaire humain est donc équipé d’un capteur cryptique pour la réplication du VIH-1, mais le virus y échappe. Les projets en cours dans le laboratoire cherchent à comprendre comment ce mécanisme de détection fonctionne et s’il peut être activé de manière thérapeutique ou vaccinale. Parmi les projets développés, nous cherchons notamment à comprendre les déterminants viraux de la détection du VIH, les mécanismes cellulaires de la détection et l’impact de cette détection innée sur l’immunité adaptative. Pour atteindre ces objectifs, nous utilisons de nombreuses approches moléculaires et cellulaires dans le contexte de l’immunologie et de la virologie, y compris le RNAi, les cribles, l’imagerie et l’analyse de l’expression des gènes.

Figure 2: Human dendritic cells possess an intact innate machinery to sense and respond to HIV. This response requires cellular Cyclophilin A, leads the production of type I interferon and licenses dendritic cells for activation of naïve human T lymphocytes. It is normally avoided by HIV-1, but engaged by HIV-2, a less pathogenic virus.
Figure 2 : les cellules dendritiques humaines possèdent un mécanisme inné intacte de détecter et de lutter contre le VIH. Cette réponse cellulaire nécessite la cyclophiline A, entraîne la production d’interféron de type I et licences cellules dendritiques pour l’activation des lymphocytes T naïfs de l’homme. Il est normalement évitée par le VIH-1, mais en prise avec le VIH-2, un virus moins pathogène.

Publications clés

Année de publication : 2017

SILVIN Aymeric, YU Chun, LAHAYE Xavier, IMPERATORE Francesco, BRAULT Jean-Baptiste, CARDINAUD Sylvain, BECKER Christian, KWAN Wing-Hong, CONRAD Cécile, MAURIN Mathieu, GOUDOT Christel, MARQUES-LADEIRA Santy, WANG Yuanyuan, PASCUAL Virginia, ANGUIANO Esperanza, ALBRECHT Randy, IANNACONE Matteo, GARCÍA-SASTRE Adolfo, GOUD Bruno, DALOD Marc, MORIS Arnaud, MERAD Miriam, PALUCKA Karolina, MANEL Nicolas (2017 Jul 7)

Constitutive resistance to viral infection in human CD141+ dendritic cells

Science Immunology : DOI : 10.1126/sciimmunol.aai8071
Cerboni S, Jeremiah N, Gentili M, Gehrmann U, Conrad C, Stolzenberg MC, Picard C, Neven B, Fischer A, Amigorena S, Rieux-Laucat F, Manel N (2017 May 8)

Intrinsic antiproliferative activity of the innate sensor STING in T lymphocytes

The Journal of Experimental Medicine : DOI : 10.1084/jem.20161674

Année de publication : 2016

M Raab, M Gentili, H de Belly, H R Thiam, P Vargas, A J Jimenez, F Lautenschlaeger, Raphaël Voituriez, A M Lennon-Duménil, N Manel, M Piel (2016 Apr 15)

ESCRT III repairs nuclear envelope ruptures during cell migration to limit DNA damage and cell death

Science (New York, N.Y.) : DOI : 10.1126/science.aad7611

Année de publication : 2015

Gentili M, Kowal 1, Tkach M, Satoh T, Lahaye X, Conrad C, Boyron M, Lombard B, Durand S, Kroemer G, Loew D, Dalod M, Théry C, Manel N. (2015 Jul 30)

Transmission of innate immune signaling by packaging of cGAMP in viral particles.

Science : DOI : 10.1126/science.aab3628

Année de publication : 2013

Xavier Lahaye, Takeshi Satoh, Matteo Gentili, Silvia Cerboni, Cécile Conrad, Ilse Hurbain, Ahmed El Marjou, Christine Lacabaratz, Jean-Daniel Lelièvre, Nicolas Manel (2013 Sep 6)

The capsids of HIV-1 and HIV-2 determine immune detection of the viral cDNA by the innate sensor cGAS in dendritic cells.

Immunity : 1132-42 : DOI : 10.1016/j.immuni.2013.11.002

Année de publication : 2011

Nicolas Manel, Dan R Littman (2011 Jul 14)

Hiding in plain sight: how HIV evades innate immune responses.

Cell : 271-4 : DOI : 10.1016/j.cell.2011.09.010
toutes les publications