Lymphocytes CD4+, lymphocytes T innés et cancer

151217-curie-voisi-3_preview

Olivier Lantz Chef d'équipe Tél :

Notre groupe étudie la biologie des lymphocytes T in vivo dans des modèles murins et humains.

1) Étude des cellules T invariantes associées à la muqueuse (MAIT): une cellule T conservée au cours de l’évolution sélectionnée par la protéine I (MR1) apparentée au CMH sur les cellules B.

Les cellules MAIT sont les cellules innées les plus abondantes, comme les cellules T chez l’homme, où elles représentent respectivement 1 à 8 et 20 à 40% des cellules T du sang et du foie.

Nous avons découvert une population de cellules T sub dont la spécificité est conservée entre les espèces caractérisées par l’utilisation d’une chaîne invariante, la chaîne Vα7.2 / 19 Jα33 TCRa. Ces cellules sont localisées dans la propria intestinale lamina et nécessitent la présence de cellules B dans le même emplacement à la fois chez l’homme et chez la souris. Ces cellules T sont appelées lymphocytes T muqueux Les invariantes associés (mait) et sont sélectionnés par la molécule de CMH liée 1, MR1 qui est également hautement conservée entre les espèces.

Nous avons montré que le développement des cellules MAIT est un processus par étapes avec un processus intra-thymique MR1 dépendante. Nous avons mis au point un nouveau modèle de souris hébergeant un nombre élevé de cellules MAIT qui sont également fluorescentes par introgression à la fois un gène de souris sauvage et un transgène ror (gt) de la GFP. Cela nous permettra d’étudier comment les cellules MAIT sont de protection contre les infections spécifiques.

2) Étude des interactions entre les tumeurs exprimant des antigènes nominaux de manière constitutive ou inductible et des cellules T spécifiques

Notre objectif est de mieux comprendre la relation entre les tumeurs exprimant un antigène nominal à un moment et un endroit donnés, et un système immunitaire minimale spécifique pour ce même antigène. Utilisation de modèles de tumeurs transplantables exprimant l’antigène d’une manière inductible ou modèles de tumeurs spontanées exprimant des antigènes nominaux, nous essayons de déchiffrer si la tumeur est ignorée ou conduit à la suppression, anergie ou commutateur de classe de la réponse immunitaire spécifique ou générer des cellules T suppresseurs.

Ces modèles ont été mis en œuvre et la réponse immunitaire est analysée. Ces mêmes modèles sont utilisés pour développer de nouveaux vaccins anti-cancer à base de peptide long ou la vaccination à ADN ciblant l’antigène à l’antigène des cellules présentant. Les traitements associant la vaccination et la chimiothérapie sont également testés.

3) Étude de la réponse immunitaire au cours du traitement des patients atteints de cancer

On montre que les cellules T CD4 sont conscients de la tumeur depuis le début : un nombre accru de cellules T CD4 présentant des signes d’activation chronique se trouvent dans le sang des patients porteurs de petites tumeurs. Nous analysons actuellement la spécificité de ces cellules.

Publications clés

Année de publication : 2019

François Legoux, Déborah Bellet, Celine Daviaud, Yara El Morr, Aurelie Darbois, Kristina Niort, Emanuele Procopio, Marion Salou, Jules Gilet, Bernhard Ryffel, Aurélie Balvay, Anne Foussier, Manal Sarkis, Ahmed El Marjou, Frederic Schmidt, Sylvie Rabot, Olivier Lantz (2019 Aug 31)

Microbial metabolites control the thymic development of mucosal-associated invariant T cells.

Science (New York, N.Y.) : DOI : eaaw2719
François Legoux, Jules Gilet, Emanuele Procopio, Klara Echasserieau, Karine Bernardeau, Olivier Lantz (2019 Aug 22)

Molecular mechanisms of lineage decisions in metabolite-specific T cells.

Nature immunology : 1244-1255 : DOI : 10.1038/s41590-019-0465-3
Olivier Lantz, François Legoux (2019 May 30)

MAIT cells: programmed in the thymus to mediate immunity within tissues.

Current opinion in immunology : 75-82 : DOI : S0952-7915(18)30079-7

Année de publication : 2018

Marion Salou, François Legoux, Jules Gilet, Aurélie Darbois, Anastasia du Halgouet, Ruby Alonso, Wilfrid Richer, Anne-Gaëlle Goubet, Céline Daviaud, Laurie Menger, Emanuele Procopio, Virginie Premel, Olivier Lantz (2018 Dec 7)

A common transcriptomic program acquired in the thymus defines tissue residency of MAIT and NKT subsets.

The Journal of experimental medicine : 133-151 : DOI : 10.1084/jem.20181483
Ruby Alonso, Héloïse Flament, Sébastien Lemoine, Christine Sedlik, Emanuel Bottasso, Isabel Péguillet, Virginie Prémel, Jordan Denizeau, Marion Salou, Aurélie Darbois, Nicolás Gonzalo Núñez, Benoit Salomon, David Gross, Eliane Piaggio, Olivier Lantz (2018 May 31)

Induction of anergic or regulatory tumor-specific CD4 T cells in the tumor-draining lymph node.

Nature communications : 2113 : DOI : 10.1038/s41467-018-04524-x

Année de publication : 2016

Katarzyna Franciszkiewicz, Marion Salou, Francois Legoux, Qian Zhou, Yue Cui, Stéphanie Bessoles, Olivier Lantz (2016 Jun 21)

MHC class I-related molecule, MR1, and mucosal-associated invariant T cells.

Immunological reviews : 120-38 : DOI : 10.1111/imr.12423
toutes les publications