Puces protéiques en phase reverse

Anticorps

La RPPA ne sépare pas les protéines selon leur poids moléculaire ; tout le signal est concentré dans un spot. C’est pourquoi les anticorps utilisés en RPPA doivent être très spécifiques.  L’évaluation des anticorps représente une partie significative de notre travail. A ce jour, nous avons testé >2100 anticorps primaires commerciaux pour tester leur spécificité. Pour cela, nous les testons en Western Blot sur un panel de lignées cellulaires cultivées sous différentes conditions : en présence ou en absence de sérum, en présence de drogues induisant l’apoptose ou la réparation d’ADN. Ce panel est composé de lignées tumorales humaines, et d’une lignée murine (NIH-3T3). Nous pouvons donc dire si l’anticorps reconnait la protéine murine (sous condition que la protéine soit exprimée dans les NIH-3T3), ce qui peut être important pour des projets sur les xenogreffes ou la souris. Nous cherchons à obtenir une seule bande au bon poids moléculaire (ou plusieurs bandes en cas d’isoformes différentes).

Nous avons à ce jour validé >640 anticorps pour leur utilisation en RPPA.

La liste des protéines que nous pouvons actuellement analyser par RPPA peut être consultée ici : Anticorps Validés 2018-04-26

Pour les personnes travaillant à l’Institut Curie : vous pouvez accéder à notre database et consulter nos images de Western Blot. Pour cela, connectez-vous en tant que « guest » à http://parys.curie.fr/.

antibody-validation