Investigation préclinique

Le traitement des cancers évolue en permanence et de nombreux médicaments potentiels sont en cours de développement. Cependant, les essais cliniques sont coûteux, prennent du temps et exposent les patients à des effets secondaires. Sans évaluation préclinique préalable, l’éthique, la faisabilité et l’économie des essais cliniques poseraient question. L’étude préclinique de composés anti-tumoraux est ainsi une étape importante du processus de développement des médicaments. Pour obtenir des résultats précliniques à forte valeur prédictive pour les essais cliniques, le choix du ou des modèles précliniques est un point crucial.

Les xénogreffes primaires humaines directement obtenues chez les patients (« Patient-Derived Xenograft » ou PDX) constituent la catégorie principale de modèles de cancer précliniques. Ils reproduisent bien la grande hétérogénéité des cancers humains, les procédures d’évaluation de l’efficacité thérapeutique sont normalisées, qu’il s’agisse des composés utilisés en monothérapie ou en combinaison avec les thérapies standard. Les possibilités de manipulations génétiques ou thérapeutiques ex vivo avant la xéno-transplantation sont également importantes.

La recherche effectuée au Laboratoire d’Investigation Préclinique est un complément important aux développements pharmacologiques réalisés par les sociétés pharmaceutiques.

La plateforme fait partie du département de recherche translationnelle.

Activité

  • Maintien d’un panel d’environ 300 xénogreffes dérivées de patients (PDX),
  • Expériences précliniques : conception d’expériences, greffes in vivo, traitements (monothérapies et combinaisons), suivi des tumeurs, analyses statistiques, collections de tumeurs/organes, injection de lignées cellulaires in vivo,
  • Etudier les marqueurs pharmacodynamiques.

Objectifs

  • Développement de panels existants (cancers du sein, cancers de l’ovaire, mélanome uvéal, CBNPC),
  • Développement de nouveaux panels :
    • Variantes PDX (i.e. tumeurs résistantes chez l’homme et in vivo, PDX obtenues à partir des métastases osseuses),
    •  Nouveaux types de tumeur (le cancer de la prostate, le chordome, le carcinome du canal anal),
    • Nouvelle modélisation (modèles PDXs humanisées, modèles organoïdes 3D
  • Identifier les marqueurs biologiques de réponse et de résistance.

PDX disponibles

Environ 300 modèles sont actuellement disponibles comprenant les modèles des cancers du sein, cancers du côlon, cancers bronchiques à petites cellules et non à petites cellules,  glioblastomes, mélanomes de l’uvée, lymphomes, cancers de l’ovaire, cancers de la prostate, rétinoblastomes, etc.

Réseaux

La plateforme est un membre du consortium européen EuroPDX qui a pour objectif de partager les xénogreffes de tumeurs dérivées de patients pour des projets de recherche collaboratifs et des essais précliniques multicentriques.

Contact

Toute demande ou proposition est ouverte à la discussion et à l’optimisation afin d’atteindre les objectifs demandés :

  • , MD, PhD, Chef du laboratoire d’investigation préclinique,
  • , PhD

Publications clés

Année de publication : 2020

Elodie Montaudon, Joanna Nikitorowicz-Buniak, Laura Sourd, Ludivine Morisset, Rania El Botty, Léa Huguet, Ahmed Dahmani, Pierre Painsec, Fariba Nemati, Sophie Vacher, Walid Chemlali, Julien Masliah-Planchon, Sophie Château-Joubert, Camilla Rega, Mariana Ferreira Leal, Nikiana Simigdala, Sunil Pancholi, Ricardo Ribas, André Nicolas, Didier Meseure, Anne Vincent-Salomon, Cécile Reyes, Audrey Rapinat, David Gentien, Thibaut Larcher, Mylène Bohec, Sylvain Baulande, Virginie Bernard, Didier Decaudin, Florence Coussy, Muriel Le Romancer, Guillaume Dutertre, Zakia Tariq, Paul Cottu, Keltouma Driouch, Ivan Bièche, Lesley-Ann Martin, Elisabetta Marangoni (2020 Aug 15)

PLK1 inhibition exhibits strong anti-tumoral activity in CCND1-driven breast cancer metastases with acquired palbociclib resistance.

Nature communications : 4053 : DOI : 10.1038/s41467-020-17697-1
Coussy F, El-Botty R, Château-Joubert S, Dahmani A, Montaudon E, Leboucher S,Morisset L, Painsec P, Sourd L, Huguet L, Nemati F, Servely JL, Larcher T, Vacher S, Briaux A, Reyes C, La Rosa P, Lucotte G, Popova T, Foidart P, Sounni NE, Noel A, Decaudin D, Fuhrmann L, Salomon A, Reyal F, Mueller C, Ter Brugge P, Jonkers J, Poupon MF, Stern MH, Bièche I, Pommier Y, Marangoni E. (2020 Feb 19)

BRCAness, SLFN11, and RB1 loss predict response to topoisomerase I inhibitors in triple-negative breast cancers

Science Translational MedicineScience Translational Medicine : DOI : 10.1126/scitranslmed.aax2625
toutes les publications