Plateforme d’imagerie

Cartographie chimique

 

L’analyse ultra-structurale des échantillons biologiques peut être d’un grand intérêt quand elle est combinée avec de l’imagerie chimique parce qu’elle permet de récupérer des données qualitatives et semi-quantitatives sur la distribution des éléments chimique au sein même de l’échantillon. Ceci peut être réalisé par l’imagerie en spectroscopie de masse des ions secondaires (SIMS), et par la microscopie électronique en transmission à balayage (Z-contrast en STEM) et en perte d’énergie (Electron Energy Filtered TEM or EFTEM). La combinaison de ces deux derniers modes avec une approche tomographique en biologie, constitue aujourd’hui un défi technologique que nous avons relevé en corrélation avec des données SIMS.

La combinaison des méthodes SIMS et EFTEM a permis aux biologistes de valider l'hypothèse selon laquelle la ferritine joue un rôle dans la survie des neurones dopaminergiques, ceci afin de mieux comprendre le processus de mort neuronale impliqué dans les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson. La figure représente les différentes analyses réalisées sur la même zone en SIMS et en imagerie chimique EFTEM. Les granules de Fer observées en SIMS (coloré sur la gauche de l'image) correspondent à l’agrégation de particules de Fer d'environ 5 nm de diamètre, comme déterminé par EFTEM (partie droite de l'image).
La combinaison des méthodes SIMS et EFTEM a permis aux biologistes de valider l’hypothèse selon laquelle la ferritine joue un rôle dans la survie des neurones dopaminergiques, ceci afin de mieux comprendre le processus de mort neuronale impliqué dans les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson. La figure représente les différentes analyses réalisées sur la même zone en SIMS et en imagerie chimique EFTEM. Les granules de Fer observées en SIMS (coloré sur la gauche de l’image) correspondent à l’agrégation de particules de Fer d’environ 5 nm de diamètre, comme déterminé par EFTEM (partie droite de l’image).