Actualités

Pedro Hernández, nouveau chef d’équipe junior

Pedro-Hernandez

Pedro Hernández crée une nouvelle équipe de recherche au sein de l’Unité de génétique et biologie du développement (Inserm U934 / CNRS UMR 3215) dirigée par Pierre Léopold. Ses compétences établies en biologie du développement, immunologie et en physiologie sur le modèle poisson apportent une expertise recherchée sur les aspects de biologie intégrative mis en place au sein de cette unité du Centre de recherche.

C’est la rentrée pour tout le monde, mais en particulier pour Pedro Hernández, qui posera ses valises à l’Institut Curie en ce mois de septembre. Le jeune chercheur chilien, après des études dans son pays, a véritablement commencé sa carrière à Fribourg (Allemagne) avant de rejoindre l’Institut Pasteur à Paris, en 2015, en tant que post-doctorant.

Tout au long de son parcours, outre son expérience avec le modèle de la souris, il a développé une expertise dans l’utilisation d’un autre modèle précieux pour la communauté scientifique des sciences du vivant : le poisson-zèbre. Les embryons transparents de cette espèce sont très faciles à observer et servent de modèle pour la compréhension de mécanismes physiologiques complexes chez l’homme. Pedro Hernández ambitionne de comprendre les principes garants de l’intégrité des muqueuses dans les processus de développement, d’inflammation et de réparation de l’intestin. Il souligne que « les dérèglements de la réparation de la muqueuse intestinale liés à l’inflammation augmentent considérablement le risque de développer un cancer ».

En cours de constitution, l’Equipe développement de l’immunité des muqueuses et intégrité tissulaire est installée sur le site de Paris du Centre de recherche. Le directeur de l’Unité de génétique et biologie du développement (Inserm U934 / CNRS UMR 3215), Pierre Léopold, se réjouit d’accueillir cette nouvelle équipe : « Pedro Hernández a été sélectionné par un jury international parmi 70 candidats […] Il arrive après un parcours post-doctoral très réussi dans le laboratoire de Philippe Herbomel à l’Institut Pasteur ». Son projet proposant « un mélange très prometteur de génétique du développement, d’immunologie et de physiologie ». Le chef d’équipe junior apporte une expertise très complémentaire aux thématiques de développement, génétique et cancer propres à cette unité de recherche.