Actualités

Aux armes, lymphocytes !

Capture

Elodie Segura et ses collègues de l’Institut Curie révèlent des étapes inconnues de la formation des défenses immunitaires de l’Homme.

Nos défenses immunitaires sont une armée bien organisée et très compétente. Ainsi, le bataillon des cellules T folliculaires auxiliaires (ou Tfh) aide celui des lymphocytes B à se développer en cellules productrices d’anticorps. Ces anticorps sont comme des harpons capables de reconnaître ce qu’on appelle des antigènes, spécifiques à chaque ennemi, afin de le neutraliser. Cependant, on sait encore peu de choses sur les mécanismes de développement de ces lymphocytes B chez l’être humain. En particulier, la production d’anticorps implique l’intervention d’autres cellules dites présentatrices d’antigènes. Mais qui sont-elles ? Et quand et comment interagissent-elles avec les Tfh ?

Dans ce travail, une équipe de l’Institut Curie, dirigée par Elodie Segura, a découvert que deux populations de cellules présentatrices d’antigènes participent à l’induction des cellules Tfh. Dans les organes lymphoïdes, qui produisent les cellules immunitaires et assurent leur maturation, les cellules dendritiques de type 2 sont spécialisées pour induire la différenciation de cellules T naïves en Tfh. Ces cellules Tfh en devenir migrent ensuite vers les zones riches en lymphocytes B, où les macrophages délivrent une seconde stimulation pour achever la différenciation des cellules Tfh et booster leur capacité à interagir avec les lymphocytes B. Ces résultats dévoilent donc un peu plus les stratégies de formation et d’intervention de nos défenses. Ils viennent d’être publiés dans le Journal of Experimental Medicine.

Sources

Human lymphoid organ cDC2 and macrophages play complementary roles in T follicular helper responses