Autres actus

ESSAIS PRÉCOCES EN CANCÉROLOGIE. ÉTHIQUE ET JUSTICE

Le 9 mai dernier, les éditions métrologiques ont présenté l’ouvrage collectif dirigé par Valérie GATEAU, François DOZ et Philippe AMIEL lors d’une table-ronde à l’Institut Curie.

Les essais précoces sont les tous premiers tests au cours desquels une molécule est administrée chez l’être humain. Ils sont ensuite suivis de tests sur un plus grand nombre de personnes afin de préciser la dose, la posologie et déterminer l’efficacité…  En cancérologie, les molécules à l’essai visent aujourd’hui très souvent des cibles protéiques anormales caractéristiques de tel ou tel type moléculaire de tumeur. En plein développement, la médecine de précision c’est-à-dire les nouvelles stratégies de traitement sur mesure selon le profil moléculaire de la tumeur d’un individu donné, connait un nombre impressionnant d’essais précoces ou plus avancés.

« L’émergence des thérapies ciblées en cancérologie nous a amenés à traiter d’éthique et de justice. » a expliqué Philippe Amiel (Université Paris Diderot/Inserm). C’est avec le Pr Amiel et la philosophe et chercheuse Valérie Gateau (centre George-Canguilhem et Hôpital Beaujon), que le Pr François Doz, oncologue pédiatre, responsable de la recherche clinique en pédiatrie à l’Institut Curie et directeur délégué de l’Ensemble Hospitalier à l’enseignement, a codirigé l’ouvrage « Essais précoces en cancérologie. Ethique et justice ».

« 20% des patients étaient guéris du cancer après la seconde guerre mondiale. Les chimiothérapies ont permis de passer à 50%. Les thérapies ciblées et l’immunothérapie nous font passer à 55 %.» a poursuivit le Pr Christophe Le Tourneau, oncologue médical. « Les RCP moléculaires sont un outil favorisant l’inclusion de patients qui sont en rechute et qui sont sans traitement : 10 à 15 % de patients se voient ainsi proposés une nouvelle proposition thérapeutique » précise-t-il.

ESSAIS PRÉCOCES EN CANCÉROLOGIE
Intervenants (de gauche à droite sur la photo)
Sylvain BESLE, Gustave-Roussy et Université Aix-Marseille/Inserm/IRD
Dr Christophe MASSARD, Gustave-Roussy
Pr Christophe LE TOURNEAU, Institut Curie/ Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Pr François DOZ, Institut Curie/ Université Paris-Descartes
Gérard Lambert, Éditions Matériologiques
Philippe AMIEL, Université Paris Diderot/Inserm

Comment allouer les places de manière juste ? Faut-il repenser la distinction fondatrice entre soins et recherche, centrale pour l’éthique et pour la réglementation ? Avec quelles conséquences sur la pratique clinique ? « L’accès aux essais cliniques ainsi que leur encadrement est une problématique essentielle dans cet ouvrage » reprend le Pr François Doz. « On est à la limite entre le soin et La recherche. Les différences sont éthiques et-ou juridiques ».

L’ouvrage, rédigé à l’issue d’un colloque au Collège de France par des cancérologues, biologistes, philosophes, sociologues et juristes, spécialistes sur ces questions, apporte d’abord une clarification des notions en jeu : essais précoces, médecine « personnalisée », thérapeutiques « ciblées ». Les questions de justice que soulèvent ces essais sont ensuite exposées et discutées de manière claire pour nourrir un débat que le progrès des techniques rend chaque jour plus urgent.

EN BREF
Ouvrage dirigé par Valérie GATEAU, François DOZ ET Philippe AMIEL
 » ESSAIS PRÉCOCES EN CANCÉROLOGIE : ÉTHIQUE ET JUSTICE « 
Éditions Matériologiques
Coll. « Épistémologie de la médecine et du soin » dirigée par Mohamed El Khébir et Gérard Lambert
190 pages – 17€